20/03/2015

[Assawra] 14 députés palestiniens au Knesset, pour faire quoi ?

14 députés palestiniens à la Knesset, pour faire quoi ?
 
Un autre son de cloche que celui donné par nos médias, aux ordres du capitalisme et du sionisme:
RoRo
 
From: Al Faraby
Sent: Friday, March 20, 2015 12:12 PM
 
Subject: [Assawra] 14 députés palestiniens au Knesset, pour faire quoi ?
 
14 députés palestiniens au Knesset, pour faire quoi ?
( Fadwa Nassar )

http://assawra.blogspot.fr/2015/03/14-deputes-palestinien...
 
La liste électorale unifiée des Palestiniens de l’intérieur a obtenu 14 sièges à la Knesset sioniste, en troisième position après le Likoud et le Bloc sioniste. Cette liste unifiée est composée de l’ensemble des partis palestiniens participant aux élections d’un des organismes les plus racistes et les plus criminels de l’entité. Bien que ces partis aient été formés à des dates différentes (le plus ancien étant le parti communiste), leur présence au sein de la Knesset sioniste a témoigné du recul du vote palestinien pour les partis sionistes, notamment après les années 90. En un sens, la participation électorale des Palestiniens de l’intérieur à la Knesset leur a permis d’affirmer leur autonomie politique.

Malgré leur présence au sein de la Knesset, les partis palestiniens qui composent cette liste unifiée ne votent ni les lois racistes ni les lois coloniales, au contraire. Ils ont tenu, depuis leur formation, à rejeter systématiquement toute proposition de loi coloniale (visant les terres du Naqab et d’al-Jalil par exemple), toute loi raciste (imposant des sanctions économiques, culturelles ou sociales aux Palestiniens) et toute loi criminelle (envers les prisonniers palestiniens par exemple). Mais, malgré leur voix unie, ils n’ont jamais réussi à contrecarrer les législations sionistes ni à empêcher une quelconque mesure raciste. Au mieux, les députés palestiniens participant à quelques commissions subalternes issues de la Knesset sont-ils parvenus à faire accepter des lois sociales générales (des mesures en faveur des handicapés, par exemple) ou à dénoncer des mesures ou des propositions de lois, ou même à rendre visite à des prisonniers palestiniens. 

La loi sioniste ayant relevé le seuil d’éligibilité à la Knesset visait en partie les partis arabes qui, jusqu’aux élections précédentes, ne parvenaient pas à s’entendre sur une liste unique, malgré les vœux des Palestiniens de l’intérieur. Aux élections précédentes, la participation des Palestiniens de l’intérieur aux élections de la Knesset n’a pas dépassé les 50%, pour deux raisons essentielles : la vague croissante de l’appel au boycott de ces élections sionistes, d’une part et le manque d’unité entre les partis d’autre part, même si les partis concernés l’expliquaient par la « dépolitisation » de l’électorat arabe palestinien, pour éviter la discussion en profondeur de l’alternative du boycott. Il reste que la liste unifiée de ces partis n’a pas été le fruit de la pression de l’électorat palestinien, mais plutôt de la pression engendrée par la loi sioniste sur le seuil d’éligibilité. 

Les partis arabes palestiniens composant cette liste crient à présent victoire. Ils sont parvenus à mobiliser 70% de l’électorat arabe en leur faveur et leur liste est en troisième position. Mais s’ils sont capables de s’unifier pour participer à cet organisme sioniste qu’est la Knesset, avec l’illusion de pouvoir changer quoi que ce soit dans la politique coloniale, pourquoi ne parviennent-ils pas à s’unir pour organiser des élections au sein du « Haut Comité de Suivi des masses arabes », organe représentatif des Palestiniens de l’intérieur ? Alors que c’est le Haut Comité qui appelle aux manifestations, aux journées de protestation et qui dénonce incessamment les mesures coloniales de l’entité ? Il est symptomatique que les partis qui entravent le plus les élections démocratiques au sein du Haut Comité de Suivi soient ceux qui crient le plus victoire aux élections de la Knesset. Pourtant, organiser la lutte des Palestiniens de l’intérieur et assurer la liaison entre eux et les Palestiniens des autres territoires occupés et de l’exil apparaissent de plus en plus comme les tâches vitales et prioritaires, ce que ne peuvent faire les députés élus à la Knesset sioniste, mais que peuvent faire et sont appelés à faire les représentants au sein du Haut Comité de suivi.  

Si le public colonial sioniste fut disputé, au cours de la bataille électorale, par les ultras et les moins ultras, les fascistes et les moins fascistes, des partis en compétition, le public arabe palestinien fut par contre disputé entre les partis ayant décidé de s’unifier pour la bataille électorale et les forces politiques qui ont décidé de poursuivre et d’accentuer la campagne de boycott de ces élections, jugées internes à l’entité sioniste. Que ce soit pour le parti Abnaa al-Balad (qui a toujours refusé cette participation et qui appelle au boycott, et qui a déjà subi une scission interne, précisément à cause de cette participation), ou pour le Mouvement islamique – partie nord (qui ne participe pas, sans cependant appeler au boycott, et qui est l’émanation de la partie du Mouvement islamique ayant refusé la participation aux élections de la Knesset), la participation aux élections de la Knesset témoigne d’une vision étriquée du conflit arabo-sioniste où les Palestiniens de l’intérieur sont perçus comme des citoyens ayant pour tâche de lutter pour l’égalité des droits au sein de l’entité coloniale, outre le fait qu’elle permet aux sionistes de se vanter d’une démocratie qui n’exclut pas « ses minorités ». S’ajoutent à ces deux formations politiques refusant le principe de la participation au Knesset, une nouvelle formation issue de la jeunesse du Rassemblement National démocratique et de nombreux comités estudiantins ou de quartiers, d’intellectuels ou de militants « indépendants », qui furent souvent aux pointes des luttes contre la judaïsation du Naqab (contre le plan Prawer) et dans le soutien aux prisonniers palestiniens. 

La campagne pour le boycott des élections de la Knesset a été largement écartée des médias palestiniens et arabes, qui ont préféré mettre en avant la liste unifiée et appelant même à la soutenir. Au niveau palestinien, les partis de l’Autorité Palestinienne (Fateh, FDLP, etc..) n’ont pas caché leur préférence pour la participation, ce qui a fait frémir Netanyahu qui en a profité pour accuser l’Autorité d’intervenir dans les élections. Au niveau arabe, même La Ligue arabe a appelé les masses palestiniennes de l’intérieur à voter pour la liste unifiée. Malgré cet alignement, les formations appelant au boycott, et notamment Abnaa al-Balad, ont dénoncé l’attaque fasciste ayant visé Hanine Zo’bi (Rassemblement) au cours de la campagne et ont tenu à souligner qu’il n’est pas question de juger les participants de « collaborateurs » et que les différences de positionnement envers ces élections ne doivent pas influer sur le cours des luttes communes contre l’entité coloniale et ses projets (déclaration du collectif représentant les réfugiés internes, par exemple).

Même si le taux de boycott fur moins élevé au sein des masses arabes, en comparaison avec les élections précédentes, à cause précisément de l’unité de la liste arabe, il faut cependant remarquer que face aux colons et à leur entité, la seule voie encore porteuse d’espoirs demeure dans l’unité de la lutte et dans l’unité du Haut Comité de Suivi élu pour représenter les masses palestiniennes, au niveau des Palestiniens de l’intérieur, et au niveau de l’unité de l’ensemble du peuple palestinien, qu’il soit en exil, dans les territoires occupés en 67 ou en 48. C’est précisément dans ces luttes unies qu’apparaîtra le dérisoire de ce que peuvent faire 14 députés palestiniens à la Knesset sioniste.

Fadwa Nassar
20 mars 2015
 

 

12:56 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

13/03/2015

PALESTINE solidarité de Partis communistes

Les Partis participants au Groupe de Travail des Rencontres internationales des Partis communistes et ouvriers (RIPCO), réunis à Istanbul les 30-31 janvier 2015 , expriment leur solidarité avec la résistance des Palestiniens, et des autres peuples de la région qui font face à la nouvelle agression dirigée par les forces impérialistes  de l'UE et des Etats Unis et leur allié, Israël.

 

Le gouvernement d'Israël, qui a - durant les mois écoulés- facilité le déploiement de l'Etat Islamique et les autres groupes terroristes dans les régions du  Golan Syrien et Libanais, continue en même temps son agression contre le peuple Palestinien non seulement à Gaza mais aussi dans la Bande occidentale et dans les territoires occupés palestiniens.

 

Les sous-signataires participant au Groupe de Travail de la rencontre Internationale de RIPCO dénonce l'agressivité d'Israël contre le peuple Palestinien. Il réitère la position prise par RIPCO pour soutenir la lutte des Palestiniens afin d'imposer la cessation de la colonisation, la libération des prisonniers, et l'application effective de toutes les résolutions concernant leur droit de retourner dans leur patrie et de créer un Etat palestinien indépendant.

 

 

Parti des Travailleurs de Belgique

 

Parti communiste du Brésil

 

Parti communiste de Cuba

 

Parti des travailleurs  Progressistes de Chypre (AKEL)

 

Parti communiste de Bohème-Moravie

 

Parti communiste de Grèce

 

Parti communiste de l'Inde

 

Parti Tudeh d'Iran

 

Parti communiste Libanais

 

Parti communiste Portugais

 

Parti communiste de la Fédération de Russie

 

Parti ouvrier des communistes de Russie

 

Parti communiste de Turquie

 

Parti communiste d'Ukraine

10:56 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

12/03/2015

Infos CAPJPO-EuroPalestine du 12 mars 2015 (ENGLISH translation below)

lpv
 
From: Olivia Zémor
Sent: Thursday, March 12, 2015 7:15 AM
 
Subject: Infos CAPJPO-EuroPalestine du 12 mars 2015 (ENGLISH translation below)
 

voir la version en ligne



Chères amies, Chers amis,


La campagne STOP AU RACISME DANS LE FOOT : ISRAËL HORS DE LA FIFA ! vient d’être lancée par de nombreux groupes dans différents pays, dont le Royaume-Uni, la Suisse, la Belgique, la France, mais aussi les Etats-Unis et l’Afrique du Sud.


Nous vous appelons à vous y associer et à demander à la FIFA (Fédération internationale de Football) d’expulser Israël, tant que cet Etat pratique l’apartheid, le nettoyage ethnique, le massacre de populations, la destruction des stades de football palestiniens, ainsi que la persécution, voire l’assassinat des footballeurs palestiniens.



Il est en effet important de rappeler aux membres de la FIFA, qui seront réunis en congrès annuel à Zurich les 28 et 29 mai prochain, que leur propre règlement interdit le racisme et l’apartheid, et qu’en acceptant d’intégrer Israël dans les compétitions internationales, ils encouragent l’occupation, la colonisation, et tous les crimes de guerre commis par Israël à l’encontre du peuple palestinien.


Comme pour l’Afrique du Sud de l’apartheid, qui avait été exclue de la FIFA en 1976, il ne faut pas permettre à Israël de blanchir ses crimes et de donner une image de pays démocratique et normal, en lui faisant l’honneur de participer aux championnats sportifs internationaux.


C’est l’image du foot tout entier qui est salie, si un Etat qui se conduit de la sorte, et depuis aussi longtemps, est récompensé au lieu d’être sanctionné.


  • Il est donc important que nous soyons très nombreux à envoyer ce message aux délégués de la FIFA, afin qu’ils sachent que des millions de personnes dans le monde souhaitent que le FOOTBALL reste LIBRE et non entaché de racisme et de crimes.


Vous trouverez le texte intégral de cette lettre rédigée et signée par de nombreuse associations et personnalités sur :

http://www.europalestine.com/spip.php?article10449

et sur : https://www.facebook.com/OnPeutPasSenFoot


  • Si cette lettre vous convient, MERCI DE L’ENVOYER AU PRÉSIDENT DE LA FIFA :  pgool@fifa.org
  • ainsi qu’un message à : http://fr.fifa.com/contact-FIFA.htm  "Je demande l’expulsion de l’occupant israélien de la FIFA tant que cet Etat ne respecte ni les droits de l’Homme ni les règles anti-racistes et anti-apartheid de la FIFA ».

Vous pouvez aussi envoyer un courrier postal à la FIFA : Président Joseph S. Blatter, FIFA-Strasse 20, Boîte postale 8044, Zurich, Suisse.


ou par Fax : +41-(0)43-222 7878


  • Les associations, syndicats, collectifs et comités qui souhaitent ajouter leur signature sont bienvenus de le faire en écrivant à StopRacismeFIFA@gmail.com



COVOITURAGE

CHAQUE PAYS ORGANISE DU CO-VOITURAGE POUR SE RENDRE À ZURICH LES 28 ET 29 MAI.


Si vous pouvez faire ce déplacement qui permettra de montrer à l’ensemble des délégués de la FIFA notre détermination à faire respecter les droits de l’Homme et le droit international, merci d'écrire à StopRacismeFIFA@gmail.com, en indiquant vos coordonnées, votre ville de départ, et si vous avez une voiture ou pas.


Merci d’avance de faire circuler ces informations le plus largement possible.



VIDEO DU FESTIVAL FREE PALESTINE !


Des extraits du spectacle musical et des interventions politiques qui se sont déroulés le 1er novembre dernier aux Docks de Paris, sont désormais disponibles. Un moment de bonheur à partager sur :

http://youtu.be/gUOXxvhZQiI


Amicalement,

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com - Inscrivez vous sur la page d’accueil de notre site pour recevoir notre newsletter.


******************************************


ENGLISH TEXT


Dear friends,



We are calling you to join the campaign KICK ISRAEL OUT OF FIFA launched in various countries, by sending the following letter to FIFA :


Dear President Joseph Blatter and FIFA Delegates,


On 16 June 1976, millions of the black majority and other ethnic groups of people in South Africa celebrated and applauded delegates at the FIFA congress in Montreal, Canada, for taking the decisive steps that led to the collapse of the Apartheid system of oppression in South Africa.


Delegates voted 9 to 1 to expel South Africa from FIFA after 15 years of prevarications and suspensions lead by Sir Stanley Rous, during which the apartheid regime brutalized and killed thousands of the most principled people on earth, including school children.


Mandela, Archbishop Desmond Tutu, and the ex-government minister Ronnie Kasrils, all of whom experienced the brutality of this regime, state that Israeli apartheid is far worse than South African apartheid ever was. Israel is guilty of far more serious crimes against humanity.


During seven weeks in July / August 2014 the Israeli army killed over 2200 Palestinians, of whom 538 were children, mutilated thousands more and left 28,000 homeless. Even at its worst moments, like the killings in Soweto, South African apartheid never even came close to this latest Israeli “performance”. However, need we remind you, dear President and delegates, that it was precisely the Soweto massacre that led FIFA, in 1976, to expel South Africa from your organization?


Read the whole letter and see the signatories on :

http://www.europalestine.com/spip.php?article10449


You can send it to FIFA

- By post : FIFA-Strasse 20, P.O. box 8044, Zurich, Switzerland

or by Fax : +41-(0)43-222 7878


- or by email : pgool@fifa.org  & http://www.fifa.com/contact-FIFA.html


The letter and the poster are also available in German, Dutch, Spanish and French.

Do not hesitate to ask, if you want to get in touch with this campaign’s organizers in various countries and join the trip to Zurich at the end of May : StopRacismeFIFA@gmail.com


FREE PALESTINE FESTIVAL : THE VIDEO !


If you missed the Free Palestine festival that was attended by 6,000 people last November in Paris, this is an opportunity to enjoy the music, speeches, and the atmosphere :

http://youtu.be/gUOXxvhZQiI


Best wishes,


CAPJPO-EuroPalestine

08:24 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

07/03/2015

Dissolution de l’armée de la CIA en Syrie

 
 
From: Nicolas
Sent: Thursday, March 5, 2015 11:38 PM
 
Subject: Dissolution de l’armée de la CIA en Syrie
 

Dissolution de l’armée de la CIA en Syrie

Réseau Voltaire International | 3 mars 2015
+

Le Mouvement de la Fermeté (Harakat Hazm), que les États-Unis avaient créé après la tenue de la séance secrète du Congrès sur la Syrie, en janvier 2014, pour constituer une force de « rebelles modérés » contre la République arabe syrienne, s’est effondré le 28 février 2014 et a été dissous.

Cette armée privée, qui comprenait 5 000 mercenaires, avait été formée en regroupant des mercenaires de la brigade Al-Farouk de l’Armée syrienne libre (créée par la France) et des éléments du Mouvement du temps du prophète (Harakat Zaman Mohamed) (créé par les Frères musulmans et financé par le Qatar). Tous les membres du Mouvement de la Fermeté avaient suivi une formation par la CIA au Qatar.

Le Mouvement de la Fermeté comprenait les unités suivantes
- Brigade Omar al-Farouq du Nord
- Forces spéciales n°9
- Première brigade mécanisée
- Brigade de la foi en Dieu
- Brigade Omar al-Farouq de Hama
- Bataillon du martyr Abdulrahman al-Shemali
- Bataillon du martyr Bakr Bakkar
- Bataillon Ahbab al-Rasoul
- Bataillon du martyr Hamza Zakaria
- Bataillon al-Rashid
- Bataillon Abou Asad al-Nimr
- Bataillon Ahdab Allah
- Bataillon al Fateh
- Brigade d’infanterie n°60
- Bataillon Abbad al-Rahman
- Bataillon Abdul Gaffar Hamish
- Brigade Zaafana Farouq
- Bataillon du martyr Abdullah Bakkar
- Bataillon du martyr al-Rastan
- Bataillon du martyr Ammar Tlas Farzat
- Brigades Sawt al-Haq.

Le Mouvement de la Fermeté a été balayée par al-Qaïda (Front al-Nosra) dans la région d’Alep. L’ensemble de son arsenal aurait été saisi par les jihadistes.

Les survivants d’Harakat Hazm assurent qu’ils ne disposaient pas d’un armement qualitativement nettement supérieur à celui d’al-Qaïda et n’ont donc pas pu faire le poids. Le Pentagone les avaient pourtant richement dotés, notamment de missiles anti-chars BGM-71 TOW pour remplacer leurs missiles anti-chars Milan (offerts par la France).

La CIA a immédiatement récupéré les survivants et les a intégrés dans une nouvelle armée privée, le Front du Levant (Shamiyah Front), constituée avec l’objectif non plus de renverser la République arabe syrienne, mais uniquement de lutter contre l’Émirat islamique (Daesh).

Selon le Washington Post, il n’est pas clair si les mercenaires déjà formés par la CIA contre la République arabe syrienne suivront un nouvel entraînement, et si le nouveau groupe sera également habilité à combattre d’autres formations jihadistes comme al-Qaïda.

Syrian rebel group that got U.S. aid dissolves”, Liz Sly, The Washington Post, March 1, 2015.

10:46 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

Irak: des Daeshistes "israéliens", capturés!!

 
 
From: Nicolas
Sent: Friday, March 6, 2015 10:40 PM
 
Subject: Irak: des Daeshistes "israéliens", capturés!!
 
vendredi, 06 mars 2015 09:19

Irak: des Daeshistes "israéliens", capturés!!

 
IRIB- Les commandos du Hezbollah d'Irak ont capturé quatre "conseillers militaires"
de Daesh ayant en leur possession des passeports américains et israéliens !! Selon une source sécuritaire irakienne, ces quatre conseillers, dont trois sont de nationalité israélo-américaine, et un quatrième, originaire de l'un des pays arabes du golfe Persique, ont été arrêtés, après qu'un centre de commandement de Daesh eut été pris pour cible, à Mossoul. "Après avoir reçu des informations sur la présence d'un centre de commandement bien équipé de Daesh et diligenté par des conseillers américains et israéliens, les unités des forces spéciales ont lancé cete offensive. Ce centcom se situait, dans le désert de Tal Abat, dans la province de Mossoul, et il vient de tomber, au terme d'une opértaion baptisée "Dard du scorpion". Le centcom, une fois, tombé entre les mains de la Résistance, a été dynamité et détruit. Les conseillers militaires de Daesh ont été transférés, dans un centre de sécurité, à Bagdad. Daesh est une création israélo-américaine destinée à provoquer l'effondrement des Etats- nations du Moyen-Orient.
 

10:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |