18/07/2014

BELGIQUE: Interpellation du député PTB Raoul HDEBOUW à prpos de la nouvelle agression sioniste à Gaza: « Le gouvernement doit c esser cette politique d’équidistance. Il faut choisir le camp du peuple palestinien »

lpv
 
From: jonathanlefevre
Sent: Friday, July 18, 2014 4:47 PM
Subject: « Le gouvernement doit cesser cette politique d’équidistance. Il faut choisir le camp du peuple palestinien »
 
 

Interpellation Raoul Hedebouw, député fédéral PTB, à Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères (MR), à la Commission des Affaires étrangères de la Chambre de ce vendredi 18 juillet.

 

Monsieur le Ministre,

Les images diffusées avant hier dans les médias nous montrant 4 enfants jouant sur le bord de plage sont tout simplement insupportables. Qu'avaient fait ces 4 enfants ? De quoi sont ils responsables ? Est-ce cela les fameuses attaques ciblées dont parle le gouvernement israélien ? Après une semaine de bombardements à Gaza, le bilan est lourd : 240 morts et 1800 blessés, tous Palestiniens et en grande majorité civils.

Mais, lorsque nous parlons de victimes civiles, pourquoi n’ajoutons-nous pas dans le compte toutes les personnes qui sont décédées à cause de l’attente trop longue aux check-points illégaux et n’ont pu arriver à temps à l’hôpital pour être sauvés ? Ou de tous les enfants qui ont perdu la vie à cause du manque de denrées de base et de médicaments ?

Monsieur le Ministre,

Le véritable nombre des victimes civiles est extrêmement supérieur au chiffre cité ici, et cela fait des dizaines d’années qu’il ne fait qu’augmenter.

La communauté internationale ne peut rester indifférente au sort du peuple palestinien. Ceci n'est pas une guerre symétrique avec des roquettes de part et d'autres. Nous parlons ici d'une guerre de colonisation. Entre le 29/11/47 et le 8/1/2009, l'Etat d’Israël a été condamné par pas moins de 34 résolutions des Nations unies. Il s'est établi en Israël un véritable régime d'apartheid, où de grandes parties de la population sont considérées comme des moins que rien par le seul fait de ne pas être juif.

Tout comme pour l’Afrique du Sud dans les années 60, 70 et 80, je voudrais le dire ici haut et fort : l'équidistance n'est pas de mise dans ce dossier. On ne peut mettre sur un même pied une politique militaire consciente d'un État surarmé et la résistance d'un peuple qui, depuis plus de 50 ans, se voit chasser de ses terres. On ne peut mettre sur un même pied une politique d'un des derniers Etats colonisateurs dans le monde et la résistance de cette jeunesse palestinienne qui veut pourvoir vivre en paix. Comme le disait Nelson Mandela, « notre liberté est incomplète sans la liberté du peuple palestinien ».

Monsieur le Ministre, il nous faut rompre avec cette équidistance.

Il ne s’agit pas de défense et de sécurité, il s’agit d’une agression pure et simple d’un État avec lequel notre pays entretient des relations économiques intenses. Notre gouvernement doit changer de cap.

Nous demandons du gouvernement une condamnation urgente et ferme de l’agression israélienne illégale contre Gaza et des sanctions à l’égard de l’État israélien:

- La condamnation ferme du gouvernement belge de toute agression israélienne contre Gaza et la Cisjordanie

- Un embargo sur les armes et sur toute forme d’aide militaire à Israël

- La suspension de l’accord de coopération économique privilégié entre Israël et l’Union européenne ainsi que des autres accords de coopération tant que le droit international n’est pas respecté

- L’interdiction aux entreprises belges d’avoir des relations économiques avec les territoires soumis a l’occupation, à l’exemple du Chili qui, il y a quelques jours, a suspendu ses relations économiques avec Israël.

 

 

19:28 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

Les commentaires sont fermés.