13/06/2013

Génocide en Syrie et manipulations médiatiques

 
 
From: Kimyongur Bahar
Sent: Thursday, June 13, 2013 10:13 AM
 
 
 
Génocide en Syrie et manipulations médiatiques
Bahar Kimyongur
 
 
Animés par leurs pulsions bestiales et obsédés par leur foi morbide, les mercenaires du Front al Nosra ont cette fois attaqué le village isolé de Hatlah près de Dair Az Zor dans l'Est de la Syrie au seul motif qu'il est peuplé de musulmans chiites.
 
 
Ce mercredi 12 juin, ils y ont massacré une soixantaine de villageois, jeunes, adultes et vieillards.
 
 
Les médias occidentaux ont présenté les tueries de Hatlah comme un "affrontement avec des rebelles".
 
 
Or, les villageois ont été massacrés chez eux. Les femmes et les filles ont été prises comme butin de guerre. Leurs maisons ont été incendiées.
 
 
La vidéo ci-dessous ne laisse aucun doute sur les motivations des barbares qui ont rayé Hatlah de la carte:
 
 
 
 
"Montrez-moi les corps de ces chiens chiites" demande le cameraman aux tueurs qu'il filme avec leurs trophées.
 
Les médias occidentaux s'acharnent à présenter la guerre de Syrie comme un conflit entre chiites et sunnites. Cette lecture est totalement fausse.
 
Car seule la rébellion propage le sectarisme et pratique l'épuration ethnique.
 
Elle est la seule force dans le conflit syrien qui cultive l'hostilité et la haine envers les autres religions, qui appelle au ralliement d'une confession contre toutes les autres autres et qui est religieusement homogène.
 
A l'inverse, l'armée arabe syrienne est composée de toutes les communautés du pays dont près de 80% de sunnites, alignant ainsi des centaines de milliers de soldats et de miliciens de toute confession.
 
La rébellion syrienne est une vaste escroquerie maquillée en "mouvement révolutionnaire" par les ennemis de la Syrie tels que la France, l'Angleterre, le Qatar, l'Arabie saoudite, la Turquie, les USA et Israël et par tous les agents provocateurs de guerre et autres idiots utiles soi-disant humanistes qui peuplent les grands médias, les universités et certaines ONG.
 
 
S'il y a du confessionnalisme en Syrie, il est à rechercher dans les rangs de la rébellion.
 
 
Il constitue le fond de commerce de ceux qui n'ont rien d'autre à offrir à la Syrie que l'ignorance, la soumission et l'esclavage.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

20:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

Les commentaires sont fermés.