30/11/2012

2 chefs de la Résistance - Ahmad Jabari et Jean Moulin

 
 
 
 
Sent: Saturday, November 17, 2012 9:55 PM
 
Subject: 2 chefs de la Résistance - Ahmad Jabari et Jean Moulin
 
Deux chefs de la Résistance,
Ahmad Jabari, chef de la résistance palestinienne à l'occupation sioniste israélienne
Jean Moulin, chef de la résistance française à l'occupation nazie allemande
L'un a été tué par les nazis allemands, l'autre par les sionistes israéliens
SOUTENEZ LA RÉSISTANCE!
 
 
Two leaders of the Resistance,
Ahmad Jabari, leader of the Palestinian resistance to Israeli Zionist occupation
Jean Moulin, leader of the French resistance to German Nazi occupation
One was killed by the German Nazis, the other by the Israeli Zionists
SUPPORT THE RESISTANCE!
 
Photo

21:46 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

21/11/2012

PALESTINE OCCUPEE: Aux médias de Suisse

 
 
 
 
 
Sent: Tuesday, November 20, 2012 7:51 PM
 
 
Subject: geofer@club-internet.fr,francojl@wanadoo.fr, dskyros@bluewin.ch,
 

                            Aux médias de Suisse

                                     Genéve le 20 novembre 2012

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT DU PDT, DU PCG et du PCE SUISSE

              Palestine : SOLIDARITE ANTI-IMPERIALISTE

De nouveau, le gouvernement de la droite dure israélienne attaque tout azimut le peuple palestinien, notamment pour des raisons électoralistes bombardant les populations civiles de Gaza et assassinant ses responsables politiques de façon illégale. Plus que jamais l’affirmation des médias et politiques bourgeois que les responsabilités sont partagées entre les Palestiniens, incroyablement humiliés et opprimés au quotidien par « Tsahal » et par les colons ( en Cisjordanie et à Jérusalem Est ), et l’Etat de plus en plus prédateur de Tel-Aviv, est une ignominie qui renvoie dos à dos le tortionnaire et la victime. Si nous reconnaissons à tout Etat le droit de se défendre, le fait de bombarder la bande de Gaza, devenue une véritable prison à ciel ouvert, avec l'une des densités de population les plus fortes au monde (4000 habitants au Km2) est un crime de guerre.

De plus, nous apprenons que le gouvernement israélien mobilise 75'000 réservistes. Allons-nous assister à une nouvelle escalade de la violence? Cette nouvelle opération militaire permet aussi au gouvernement israélien de détourner la population des problèmes sociaux et de la crise économique que traverse ce pays (24% de la population vit sous le seuil de pauvreté et a un taux de chômage de 6,8%).

Dans le même temps, les impérialistes occidentaux et leur tête de pont israélienne préparent ardemment (maintenant que les élections américaines sont passées) l’invasion de l’Iran, la déstabilisation finale de la Syrie, la recomposition impérialiste du « Grand Proche-Orient ». A ce titre, nous nous étonnons du silence des médias face au raid israélien qui a frappé le Soudan voilà quelques semaines.

Bilan de ce massacre : 110 morts et plus de 800 bléssés côté Palestinien !

Plus que jamais, en refusant les guerres de nos gouvernements capitalistes, nous défendons AUSSI la souveraineté des peuple du monde tant il est vrai qu’ « un pays qui en opprime d’autres ne saurait être libre » (Marx).

Nous réaffirmons notre refus de la violence et de toutes les formes de terrorisme qui s'en prennent à des civils ainsi que de l’extrémisme religieux qui gangrène la région, mais rappelons que le droit de résistance à l’oppression fait partie des droits humains reconnus par l’ONU et ne saurait être refusé au peuple palestinien. Nous soutenons les efforts de l'Egypte et de la Russie qui tentent de normaliser la situation. Nous mettons en garde la société civile face à un possible embrasement du Moyen-Orient.

Nous demandons : l'arrêt immédiat des violences dans les deux camps, la création d'un état palestinien viable conformément à la résolution 242 des Nations-Unies, le soutien à la requête de Mahmoud Abbas concernant l'adhésion de la Palestine à l'ONU, la fin du blocus israélien sur la bande de Gaza, la dénucléarisation complète du Moyen-Orient.

 

 

Secrétariat du Parti Communiste Genevois

Comité directeur du Parti du Travail

Coordination Suisse du Parti Communiste d' Espagne

22:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

Autorité palestinienne - Leïla Shahid - la stratégie non-violente face à Israël n’a rien donné - t he non-violent strategy towards Israel gave no result

 
 

 
 

From: pueblo@sympatico.ca

Subject: Autorité palestinienne - Leïla Shahid - la stratégie non-violente face à Israël n’a rien donné - the non-violent strategy towards Israel gave no result - la estrategia no violenta con Israel no dio ningun resultado
Date: Tue, 20 Nov 2012 12:03:28 -0500

FRANÇAIS - Leïla Shahid (Autorité palestinienne) : la stratégie non-violente face à Israël n’a rien donné
ENGLISH -   Leila Shahid (Palestinian Authority):    the non-violent strategy towards Israel gave no result
ESPAÑOL -   Leila Shahid (Autoridad Palestina):      la estrategia no-violenta con Israel no dió ningun resultado
 

From: kab1

Date: Tue, 20 Nov 2012 11:06:27 -0500
Subject: Leïla Shahid: la stratégie non-violente face à Israël n’a rien donné

  http://www.europalestine.com/spip.php?article7809
 

Accueil Archives actualités


Leïla Shahid (Autorité Palestinienne) : la stratégie non-violente face à Israël n’a rien donné

 

dimanche 18 novembre 2012



Suivre la vie du site RSS 2.0   Enregistrer au format PDF Version PDF     Version imprimable de cet article Version imprimable  

 

  • facebook
  • google
  • myspace
  • scoopeo
  • twitter
  • viadeo
  • wikio


La déléguée générale de l’Autorité Palestinienne auprès de l’Union Européenne, Leila Shahid, a dit leur quatre vérités, dimanche, à tous les gouvernements complices des crimes israéliens. Interrogée par la radio publique belge (RTBF), Leila Shahid a notamment constaté que le renoncement à la résistance armée, et le recours à une stratégie non-violente de négociations, n’ont strictement rien apporté au peuple palestinien, la « communauté internationale » laissant Israël poursuivre impunément colonisation et oppression de tout un peuple.

Voici la retranscription de l’interview reprise du site internet de la RTBF (à partir duquel on peut également écouter l’interview radiophonique) http://www.rtbf.be/info/monde/detail_violences-a-gaza-ent...
- Leïla Shahid, l’armée israélienne a mobilisé 75 000 réservistes. Les blindés se déploient petit à petit. Vous craignez un conflit terrestre ?
- Oui, je pense que cette situation est absolument tragique, parce que c’est la répétition de ce que la population de Gaza a vécu il y a à peine 4 ans, c’est une guerre annoncée. C’est presque indécent de prétendre qu’on est surpris que ça recommence puisque, depuis l’offensive de 2008-2009, rien n’a changé à Gaza et qu’une population occupée depuis 45 ans ne peut pas continuer à vivre humiliée comme elle l’est et qu’il était évident que la communauté internationale aussi est responsable parce qu’elle n’a rien fait de tout ce qu’elle a promis, Union européenne incluse. Et je pense que l’arrière-pensée de Monsieur Netanyahou dans cette nouvelle guerre qu’il prépare est vraiment beaucoup plus électorale qu’autre chose. Il n’a pas le scrupule d’en faire payer le prix ni à la population civile israélienne, qui est bien sûr incessamment terrorisée par les missiles et les obus que les Palestiniens tirent de Gaza, ni à une population palestinienne encore plus terrorisée…
- Donc, pour vous, on est dans un contexte électoral ?
- Mais bien sûr ! Le 22 janvier, le Premier ministre israélien a décidé qu’il voulait faire des élections anticipées. Il a pris comme partenaire dans sa coalition, Monsieur Lieberman, l’actuel ministre des Affaires étrangères israélien, qui est un homme qui ne cache pas ses positions très radicales. Monsieur Netanyahou a essayé de convaincre le Président Obama de partir en guerre contre l’Iran, il n’a pas réussi. Donc il choisit de faire la guerre contre l’ennemi le plus faible, le moins équipé sur le plan militaire, qui est la population civile de Gaza. Vous n’allez pas me dire que le Hamas, avec les quelques obus qu’ils fabriquent dans les petits ateliers locaux, va tenir tête à une armée nucléaire et aussi puissante que l’armée israélienne. Et ça va être un nouveau massacre.
- Alors, justement, le gouvernement israélien dit défendre sa population. Les Occidentaux pointent, eux aussi, la responsabilité du Hamas dans cette affaire, dans le déclenchement de ce conflit. Quelle est la position de l’Autorité palestinienne sur cette question justement ?
- Ecoutez, nous, nous avons décidé, il y a 19 ans, d’arrêter toute la lutte militaire pour décider de négocier la solution de deux Etats. Mais soyons honnêtes, nous avons échoué. La solution préconisée par le Président Mahmoud Abbas, par le Premier ministre, par Yasser Arafat avant son décès, ça fait 20 ans que nous négocions soi-disant une solution de l’occupation militaire de nos territoires depuis 45 ans. Et qu’est-ce que nous avons fait ? Nous n’avons même pas réussi à faire retirer l’armée israélienne ni de Gaza ni de Cisjordanie, ni de Jérusalem-Est. Donc regardons la réalité en face : la communauté internationale est responsable aussi de notre propre échec, parce qu’il est évident que nous avons un déséquilibre de forces total en faveur d’Israël.
- Et le Hamas, lui, il est responsable ? Le Hamas en lui-même ?
- Oui, mais le Hamas, qui n’est pas le parti que je représente, mais le Hamas représente une population. D’ailleurs, je vais vous dire : ce n’est pas le Hamas qui tire, ce n’est pas vrai que c’est le Hamas. C’est le Jihad islamique et les autres organisations. Le Hamas, ça fait 5 ans, pour des raisons tout à fait évidentes d’opportunisme, a fait respecter un cessez-le-feu intégral, il n’y a plus eu de tirs. Le Hamas a vraiment imposé un cessez-le-feu. Les tirs, ils ont sûrement un peu à voir avec la situation régionale. Mais ils sont possibles parce que la population est excédée que rien n’ait changé dans sa vie. La tragédie de la Palestine, c’est que la communauté internationale est de mauvaise foi, d’un côté, y compris d’ailleurs l’Union européenne et les Américains, ou incapable de se mettre d’accord sur une vraie politique. Israël est traité comme l’Etat le plus démocratique, le plus gentil, il a les meilleures relations. L’Union européenne vient de lui accorder tous les privilèges au niveau des accords d’association. Et la population palestinienne a le droit aussi de se défendre comme elle pense qu’elle peut le faire. Nous, autorité, nous pensons qu’on peut le faire sur le plan politique, mais on n’a pas vraiment acquis beaucoup de crédibilité, à vous dire vrai, depuis 20 ans, puisque nous avons échoué. Les organisations comme le Hamas et le Jihad islamique, eux, préconisent qu’il faut revenir à une lutte armée.
- Ce point de vue du Hamas, ça vous inquiète ?
- Ça ne me surprend pas mais ça m’inquiète. Je vais vous dire pourquoi ça m’inquiète : ça m’inquiète parce que la disproportion du rapport de force est telle que c’est encore une fois la population civile de Gaza qui va payer le prix. Qui est mort il y a 4 ans ? 1400 femmes, enfants, et vieillards qui ont été bombardés. Qui est en train de mourir depuis maintenant 3 jours ? Ce sont 30 civils palestiniens, ce ne sont pas les combattants qui meurent. Lorsque Israël tire avec des avions F16, ce n’est pas le Hamas ni le Jihad islamique qu’on punit, c’est la population de Gaza qui ne peut même pas fuir parce que toutes les frontières de Gaza sont fermées par Israël.
- On a assisté, avant-hier, à des scènes assez rares en Cisjordanie. On avait certaines personnes qui brandissaient sur le territoire de la Cisjordanie des drapeaux en signe de ralliement au Hamas.
- Mais c’est normal parce que je vous dis que moi, je suis l’ambassadeur de Palestine, et je vous dis que, malheureusement, la stratégie de ma direction, la mienne, celle que je défends maintenant depuis 45 ans, elle a échoué. Dites-moi à quoi ont servi les négociations pendant 20 ans ? Nous avons commencé à négocier à Madrid en 1990. On a continué en 1993, on a arrêté la lutte armée, on a voulu montrer qu’on était respectueux du droit international, et Israël nous a donné une claque. Nous avons des résolutions qui obligent Israël depuis maintenant 45 ans, c’est-à-dire la résolution 242, à quitter les territoires occupés parce que l’occupation de territoires par la force armée est illégale. Qui a fait appliquer ça dans les territoires palestiniens ? Personne. Donc ne donnez pas de leçon de morale à une population qui est excédée. Et nous devons, nous, faire une autocritique de dire que, malheureusement, nous n’avons pas réussi à mettre fin à l’occupation par des moyens non-violents, donc nous allons voir encore plus que Monsieur Netanyahou utilise cela pour son agenda électoral. Il va se mettre comme candidat, lui et Monsieur Lieberman, dans un mois comme le héros, je dirais, de l’unité nationale israélienne contre soi-disant les ennemis. Et il revient vers la guerre des civilisations et il reprend le discours de Monsieur Bush d’" axe du bien contre le mal ", et bien sûr il diabolise le Hamas et tout ce qui est islamique pour se faire lui le chantre de la liberté.
- Et d’après vous, quel rôle peut jouer l’Egypte ?
- Tout front militaire, à côté de la frontière de l’Egypte et de Gaza, va déstabiliser aussi le président Morsi. C’est pour ça qu’il a été très vite mobilisé et, bien sûr, il a une relation, en tant que parti politique, avec le Hamas. Mais je vous dis, le Hamas a pratiquement respecté intégralement le cessez-le-feu pendant 5 ans. Pourquoi aujourd’hui ça reprend ? Je pense que c’est aussi le contexte national israélien et les élections. Et Morsi va voir, et il a déjà appelé deux fois le président Obama pour essayer aussi de dire aux puissances internationales qu’il faut qu’elles l’aident à calmer les visées de Monsieur Netanyahou qui ne mettent pas seulement en danger les Palestiniens, mais aussi toute la région.
Propos recueillis par Pierre-Yves Meugens (RTBF)
CAPJPO-EuroPalestine

22:04 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

15/11/2012

Syrie : Un bain de sang prochain contre les Alaouites

 
 
Qu’en pensent donc Hollande, Di Rupo, Reynders, Fabius et Cie ???
L’info vient-t-elle de “l’Observatoire syrien des Droits de l’homme” (sic), basé à Londres ???
RoRo
 
 
 
 
Sent: Friday, November 09, 2012 10:32 AM
 
Subject: Syrie : Un bain de sang prochain contre les Alaouites
 
 
 
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=84501&a...  
 
 
 
Syrie : Un bain de sang prochain contre les Alaouites


L’équipe du site
Dans l'explosion à Mazzé86 (Arous al-Jabal)
Un bain de sang se prépare contre la communauté alaouite en Syrie. Cela devient de plus en plus flagrant que les miliciens s’attellent à le faire depuis  que les quartiers où las Alaouites  sont majoritaires sont particulièrement visés. Mais loin de croire que seuls les « djihadistes » en ont fait le choix de leur propre gré, il semble que la décision ait été prise au sein du Conseil national syrien (CNS)
SFarouk Tayfourelon le site de l’opposition Syria Truth, le feu vert de l’elimination a été donné par le vice-président du CNS et responsable de la confrérie des Frères Musulmans, Farouk Tayfour qui réside actuellement en Turquie. Il a sommé les deux milices « Ansar el-Islam » et « Ahrar Hourane » de frapper les quartiers habités par les minorités syriennes.
«  Les jours et les semaines suivants connaitront de bains de sang sans précédent, via des voitures piégées en gros, et des attaques aux obus contre les quartiers résidentiels et les liquidations »,  indique une source proche des Frères musulmans pour le  site.
Une de factions du CNS, la partie des nationalistes libéraux (PNL) a d’ores et déjà publié un communiqué déclarant la guerre aux «colonies nassirites » en allusion aux quartiers des Alaouites, signalant que la voiture piégée qui a explosé dans le quartier Mazzé 86 a été déposée par « les bataillons sunnites ». Le texte signale que c’est le premier attentat du genre, et il sera suivi d’autres attentats pour soi-disant « libérer la Syrie de l’occupation iranienne chiite, et de sa bande nassirite fasciste au pouvoir ».
à Mazzé 86 (Arous- al-Jabal)Le texte se réjouit que des milliers de nassirites aient quitté « la colonie de Mazzé », vers leurs villages sur la côte syrienne (les Alaouites étant originaires des régions côtières de Tartous et Lattaquié), surtout après avoir lu les tracts qui ont été distribués dans leurs quartiers.
À noter que le communiqué se termine par le slogan suivant : Vive la Syrie, sunnite, libre et indépendante.
Au quartier des fleursDurant les attaques de ces derniers jours, il s’est avéré à la lumière de l’emplacement des charges et des cibles des attaques aux obus dans les quartiers que le but en est d’éliminer le plus de gens possibles : sur les places publiques, à proximité des écoles parfois. Des maisons sont parfois visées, ou des voitures de taxi. Plusieurs voitures piégées y ont été dépêchées, mais certaines ont pu être repérées avant le carnage. 
Fardid al-GhaderiSelon le Syria Truth, c’est l’opposant syrien Farid Al-Ghadiri qui a été le premier à proposer un projet complet stipulant « la libération de la capitale des Omeyyades des Alaouites ». Selon ce syrien naturalisé américain et qui s’est rendu en Palestine occupée en 2007 et a rencontré des dirigeants israéliens « c’est le seul moyen de renverser le régime et d’instaurer une paix avec Israël ».
En septembre 2011, alors que l’insurrection en était encore et ses débuts, il a déclaré que le drapeau israélien va bientôt flotter dans la capitale Damas.
 
 
Source: Divers
08-11-2012 - 15:17 Dernière mise à jour 08-11-2012 - 15:17 | 1059 vus










20:16 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

03/11/2012

Un Juif français remonte les bretelles de Rantanplan 1er de l'Elysée

Un Juif français remonte les bretelles de Rantanplan 1er de l'Elysée c-
 
Visite de Netanyahou :
Lettre d’un membre de l’Union Juive Française pour la Paix à François Hollande

Par Rudolf Bkouche (revue de presse : assawra.info – 3/11/12)*


Monsieur le Président
Vous avez reçu récemment le Premier Ministre de l’Etat d’Israël, Benjamin Netanyahou. Cela fait partie des échanges internationaux et je ne vous le reprocherai pas.
Mais, si Monsieur Benjamin Netanyahou est le représentant de l’Etat d’Israël, il n’est en rien le représentant des Juifs du monde à supposer qu’il existe un représentant des Juifs du monde, et il me semble important de le rappeler.
Monsieur Benjamin Netanyahou se permet d’appeler les Juifs de France à rejoindre leur "vrai" pays, l’Etat d’Israël. C’est indécent, et pour vous qui êtes le Président de la République Française, et pour les Juifs de France à qui il dénie le droit de vivre dans leur pays.
Mais ce qui est encore le plus indécent, c’est cette visite dans une école juive, Ozar Hatorah, de Toulouse sous prétexte de commémorer un attentat sanglant dont elle a été victime. Que le crime de Merah soit odieux et condamnable, cela ne justifie pas que le représentant d’un Etat étranger vienne, sous prétexte de commémoration, marquer son territoire et rappeler que tout ce qui est juif lui appartient.
Encore plus indécent le fait que vous l’accompagniez pour participer avec lui à ce qui n’est qu’une opération de marquage de territoire. Si Monsieur Netanyahou veut rencontrer les parents et les proches des victimes de l’assassinat de Toulouse, cela ne peut être qu’une visite privée. En l’accompagnant, vous acceptez le sens que Monsieur Netanyahou veut donner à cette visite : "cette école juive, parce qu’elle est juive, est une partie de l’Etat d’Israël" ; comme si c’était Monsieur Netanyahou qui vous recevait chez lui.
Et vous ajoutez à l’indécence en vous engageant, au nom de la France, à protéger la communauté juive de France, oubliant que le rôle de la France est de protéger ses ressortissants, tous ses ressortissants.
Votre philosémitisme, aussi sincère soit-il, a des relents délétères.
Et en reconnaissant le droit, pour le représentant de l’Etat d’Israël, de se présenter comme le représentant des Juifs du monde, vous confortez l’amalgame qui veut faire des Juifs des complices des crimes commis par l’Etat d’Israël contre les Palestiniens.
Je vous prie de recevoir Monsieur le Président de la République Française l’expression de ma colère et de mon amertume.
Lille 2 novembre 2012


Rudolf Bkouche est membre de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix) et de IJAN (International Jewish AntiZionist Nerwork).


* http://www.assawra.info/spip.php?article1372
 
 
****************
«Si vous avez un fusil, vous pouvez voler une banque, mais si vous avez une banque, vous pouvez voler tout le monde.» Bill Maher

20:24 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |