18/04/2012

Zaventem : checkpoint d'Israël l6

 
La BELGIQUE, c’ est en EURO-DICTATURE capitaliste et sioniste ...
RoRo
 
 
 
Sent: Monday, April 16, 2012 12:20 PM
 
Subject: Zaventem : checkpoint d'Israël
 
La police est intervenu brutalement à Zaventem quand des voyageurs ont demandé des explications quant au refus de l'embarquement. Quelques 250 sympathisants de la mission ont pu constater comment les policiers belges se sont comportés comme de vulgaires mercenaires d'Israël

Lire plus + vidéo, ici : http://goo.gl/GT2XT

--
Myriam

Ils peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maître du printemps.
Pablo Neruda

http://www.myriam-en-ebullition.be

Twitter : @Myriam_De_Ly

GSM : 0473 28 63 75
Fixe : 071 70 32 23

Adresse : Rue des Combattants, 65, 6020 Dampremy


21:36 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

Le racisme d’Israël et d’Air France au grand jour (document exc lusif) l6

Sent: Sunday, April 15, 2012 8:26 PM
Subject: Le racisme d’Israël et d’Air France au grand jour (document exclusif)
 

Le racisme d’Israël et d’Air France a éclaté en pleine lumière, dimanche, dans le cadre des opérations conjointes des services services secrets israéliens et de la compagnie aérienne pour empêcher des gens de se rendre en Palestine.

Il a ainsi été prouvé qu’il fallait se déclarer Juif et/ou être porteur d’un passeport israélien pour avoir le droit de voyager !

Et une jeune passagère qui a répondu négativement à ces deux questions a ainsi été débarquée, alors qu’elle était déjà installée dans l’avion.

L’affaire, qui aura des suites judiciaires où AirFrance devra s’expliquer sur sa collusion avec le régime d’apartheid, a eu lieu à Nice, au départ du vol AirFrance AF4384 à 14h45 destination de Tel Aviv.

Comme dans d’autres aéroports, une trentaine de passagers se sont d’abord vu refuser de voler par AirFrance, au motif que le gouvernement israélien avait inscrit leur nom sur une liste. Soit des participants effectifs à la mission Bienvenue en Palestine, soit des personnes considérées arbitrairement par Israël comme en faisant partie.

La jeune Horia A., elle, était autorisée à s’enregistrer normalement, puis à monter à bord de l’avion.

Mais quelques minutes avant le décollage, une hôtesse arrive devant le siège de Horia, et lui demande de venir avec elle.

S’étant isolée avec la passagère dans un recoin de l’appareil, l’hôtesse lui pose alors une première question , gênée :

« Madame, avez-vous un passeport israélien ? »

Horia : « Non »

L’hôtesse, dans son talkie-walkie de communication avec sa direction au sol : « Elle a dit non »

« Et maintenant, êtes-vous de confession israé.. euh… êtes-vous juive ? »

Horia : « Non »

L’hôtesse dans le talkie-walkie : « Non également »

Au cours des minutes qui suivent, Horia peut observer des conciliabules entre personnels d’Air France, des allers et venues, avant que l’hôtesse lui confirme qu’elle est interdite de vol, évoquant « une situation très complexe ».

Horia a eu la sagesse d’esprit de se faire délivrer un procès-verbal, signé de l’employée d’AirFrance, complice malgré elle des coups tordus de sa direction.

Voici ce document (les patronymes de Horia et de l’employée d’AirFrance ont été passés au Tipex par nos soins)

 

MISSION BIENVENUE PALESTINE FRANCE


21:16 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

14/04/2012

Interdiction d'embarquement pour Tel Aviv : le gouvernement belge complice l6

Interdiction d'embarquement pour Tel Aviv : le gouvernement belge complice
 
Chère Myriam,
Il serait peut être bon que tu essaies de joindre directement le sieur Didier REYNDERS par téléphone.
C’ est lui le nouveau Ministre des Affaires étrangères du Premier “socialiste” Di Rupo...
Didier Reynder est paraît-il un “démocrate” appartenant au Parti “libéral” (le Mr). Il est aussi “réformateur” ...
Il va certainement arranger, avec ses amis sionistes, les bidons des citoyens belges qui veulent encore pouvoir voyager librement à destination d’ Israël, de la Palestine occupée et du camp de concentration de Gaza...
Tiens nous informés si tu parviens effectivement à le joindre ... Mes sites et blogs sont à ta disposition pour tenir des centaines de gens et d’ amis du Peuple palestinien informés ...
Bien à toi et très bonne soirée !
RoRo
 
 
 
Sent: Saturday, April 14, 2012 4:23 PM
 
Subject: Interdiction d'embarquement pour Tel Aviv : le gouvernement belge complice
 
Ce matin, j'ai reçu un coup de fil d'une employée de Brussels Airlines. Elle me signifie que mon billet pour Tel Aviv est annulé. Que les services de sécurité de l'aéroport et de Brussels Airlines ont reçu des instructions du ministère des Affaires étrangères. Je demande plus d'informations, je n'en reçois pas. On me conseille d'écrire, ce que je fais, mais là aussi on est aux abonnés absents. A une autre participante, à qui on fait savoir qu'elle ne pouvait pas embarquer, on avait également dit hier que les instructions venaient d'Israël et du ministère des Affaires étrangères de Belgique. En tout, des dizaines de Belges sont interdits d'embarquement ce dimanche.

Lire plus, ici : http://goo.gl/5OJPI

Rassemblement dans l'aéroport de Zaventem, demain dimanche à 7 h.

--
Myriam

Ils peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maître du printemps.
Pablo Neruda

http://www.myriam-en-ebullition.be

Twitter : @Myriam_De_Ly

GSM : 0473 28 63 75
Fixe : 071 70 32 23

Adresse : Rue des Combattants, 65, 6020 Dampremy


22:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

13/04/2012

Lufthansa viole le droit international l6

Bravo, ça, c’ est la “Démocratie”, au sein du “Monde libre”... !
RoRo
 
 
 
Sent: Friday, April 13, 2012 9:45 AM
:
Subject: Lufthansa viole le droit international
 
Plusieurs dizaines de passagers ayant acheté un billet d'avion pour se rendre à Tel Aviv le dimanche 15 avril ont été avisés par la compagnie aérienne Lufthansa que leur réservation était annulée "sur ordre d'Israël".

Lire plus, ici : http://goo.gl/ie3gE

RV dans le hall de départ à Zaventem dimanche 15 avril, à 7 h du matin.


Myriam

Ils peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maître du printemps.
Pablo Neruda

http://www.myriam-en-ebullition.be

Twitter : @Myriam_De_Ly

GSM : 0473 28 63 75
Fixe : 071 70 32 23

Adresse : Rue des Combattants, 65, 6020 Dampremy
 
 

La compagnie Lufthansa viole le droit international

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

Commmuniqué de la mission Bienvenue en Palestine 2012

Plusieurs dizaines de passagers ayant acheté un billet d’avion pour se rendre à Tel Aviv le dimanche 15 avril ont été avisés jeudi par la compagnie aérienne Lufthansa que leur réservation était annulée, « sur ordre d’Israël ».
« Israël a produit une liste de noms de personnes auxquelles ce pays interdit l’entrée. Le vôtre est dessus, ce qui nous amène à annuler votre billet, et nous recréditons dans la foulée votre carte bancaire », ont ainsi déclaré des employés de Lufthansa à des voyageurs.

N’ayant pu discerner, dans les listes de voyageurs préalablement transmises à Israël par les compagnies aériennes, ceux qui avaient l’intention de participer à la mission Bienvenue en Palestine et de ceux qui n’étaient pas concernés, le gouvernement israélien, grand habitué des « dommages collatéraux » a apparemment décidé de les mettre en vrac sur sa liste noire. Au moins deux personnes non concernées par la mission, et ayant prévu pour leur part de séjourner en Israël, nous l’ont fait savoir dans la soirée de jeudi.

Les passagers des vols Lufthansa n’ont commis aucune infraction, et n’acceptent pas ces méthodes mafieuses, favorisées par les gouvernements complices de l’enfermement du peuple palestinien, tels que le gouvernement français et belge qui ont déconseillé à leurs ressortissants de ne pas participer à la mission.

C’est pourquoi, avec le soutien de nombreux amis, ils se présenteront, comme prévu, dans leurs aéroports d’embarquement, ce week-end, pour rappeler que la Cisjordanie, pas plus que le reste de la Palestine, n’appartient pas à Israël, et pour exiger le respect du droit international.

RV à Zaventem dans le hall du départ à 7 h au matin

 

 




20:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

03/04/2012

A lire pour bien comprendre:Syrie - Lettre à une journaliste par Jean Bricmont l8l6

 
 
Sent: Thursday, February 23, 2012 10:37 AM
 
Subject: A lire pour bien comprendre:Syrie - Lettre à une journaliste par Jean Bricmont
 


Dr. Ghada El Yafi

--- En date de : Jeu 23.2.12, Ghada El Yafi <yafighada@...> a écrit :



Cette lettre représente ce que beaucoup pensent mais ne savent pas exprimer.

Dr. Ghada El Yafi
 

 

Syrie - Lettre à une journaliste par Jean Bricmont

 

 

Une journaliste (dont je ne mentionnerai ni le nom ni le journal pour lequel elle travaille) m'a posé une question à propos de mon « soutien aux dictateurs » (en particulier Assad), de l'ingérence dans les affaires intérieures de pays comme la Syrie que ce soutien représenterait, de mes liens avec l'extrême droite ainsi qu'avec des sites « conspirationnistes » et de la « caution » rationaliste et progressiste que je leur apporterais.

 

Voici ma réponse :

 

Vous soulevez deux questions importantes: mon « soutien aux dictateurs » et mes « liens avec l'extrême droite ». Ces questions sont importantes, non parce qu'elle seraient pertinentes (elles ne le sont pas), mais parce qu'elles sont au cœur de la stratégie de diabolisation des modestes formes de résistance à la guerre et à l'impérialisme qui existent en France. C'est grâce à ce genre d'amalgames que mon ami Michel Collon a été interdit de parole à la Bourse du travail à Paris, suite à une campagne menée par de soi-disant anarchistes.

 

Tout d'abord, puisque vous parlez de rationalisme, pensons au plus grand philosophe rationaliste du 20ème siècle : Bertrand Russell. Que lui est-il arrivé lors de la Première Guerre mondiale, à laquelle il était opposé : on lui a reproché de soutenir le Kaiser évidemment. L'astuce qui consiste à dénoncer les opposants aux guerres comme soutenant la partie à laquelle on fait la guerre est vieille comme la propagande de guerre. Dans les dernières décennies, j'ai ainsi « soutenu » Milosevic, Saddam Hussein, les talibans, Kadhafi, Assad et peut-être demain Ahmadinedjad.

 

En réalité, je ne soutiens aucun régime-je soutiens une politique de non ingérence, c'est-à-dire que non seulement je rejette les guerres humanitaires, mais aussi les élections achetées, les révolutions colorées, les coups d'Etat organisés par l'Occident etc. ; je propose que l'Occident fasse sienne la politique du mouvement des pays non alignés, qui, en 2003, peu avant l'invasion de l'Irak, souhaitait « renforcer la coopération internationale afin de résoudre les problèmes internationaux ayant un caractère humanitaire en respectant pleinement la Charte des Nations Unies » et réitéraient « le rejet par le mouvement des non alignés du soi-disant droit d’intervention humanitaire qui n’a aucune base dans la Charte des Nations Unies ou dans le droit international. » C'est la position constante de la majorité de l'humanité, de la Chine, de la Russie, de l'Inde, de l'Amérique Latine, de l'Union africaine. Quoi que vous en pensiez, cette position n’est pas d’extrême droite.

 

Comme j'ai écrit un livre sur ce sujet ( Impérialisme humanitaire Aden, Bruxelles), je ne vais pas expliquer en détail mes raisons ; je noterai simplement que si les Occidentaux sont tellement capables de résoudre les problèmes de la Syrie, pourquoi ne résolvent-ils pas d'abord ceux de l'Irak, de l'Afghanistan ou de la Somalie ? Je ferai également remarquer qu'il y a un principe moral élémentaire qu'il faudrait respecter quand on s'ingère dans les affaires intérieures des autres pays-en subir les conséquences soi-même. Les Occidentaux évidemment pensent qu'ils font le bien partout, mais les millions de victimes causées par les guerres d'Indochine, d'Afrique australe, d'Amérique centrale et du Moyen-Orient voient sans doute les choses différemment.

 

Pour ce qui est de mes liens avec l'extrême droite, il y a deux questions distinctes : que veut-on dire par liens et que veut dire extrême droite ? Je ne demanderais pas mieux que de manifester avec toute la gauche contre la politique d'ingérence, comme je pense qu'elle devrait le faire. Mais la gauche occidentale a été complètement convaincue par les arguments en faveur de l'ingérence humanitaire et, en fait, critique très souvent les gouvernements occidentaux parce qu’ils ne s’ingèrent pas assez à leur goût. Donc, les rares fois où je manifeste, je le fais avec ceux qui sont d'accord pour le faire, qui ne sont pas tous d'extrême droite, loin de là (à moins évidemment de définir comme étant d'extrême droite le fait de s'opposer aux guerres humanitaires), mais qui ne sont pas non plus de gauche au sens usuel du terme, vu que le gros de la gauche appuie la politique d’ingérence. Au mieux, une partie de la gauche se réfugie dans le « ni-ni » : ni l'Otan, ni le pays attaqué au moment donné. Personnellement, je considère que notre devoir est de lutter contre le militarisme et l'impérialisme de nos propres pays, pas de critiquer ceux qui se défendent par rapport à eux, et que notre position n’a rien de neutre ni de symétrique, contrairement à ce que suggère le slogan « ni-ni ».

 

Par ailleurs, j'estime avoir le droit de rencontrer et de parler avec qui je veux : il m'arrive de parler avec des gens que vous qualifieriez comme étant d'extrême droite (même si je ne suis, dans la plupart des cas, pas d’accord avec cette qualification), mais bien plus souvent avec des gens d'extrême gauche et plus souvent encore avec des gens qui ne sont ni l'un ni l'autre. Je m'intéresse aux Syriens qui sont opposés à la politique d'ingérence, parce qu'ils peuvent me fournir éventuellement des informations sur leur pays allant à l'encontre du discours dominant, alors que je connais évidemment, à travers les médias, le discours des Syriens pro-ingérence.

 

Pour ce qui est des sites, je m'exprime là où je peux — de nouveau, si le NPA, le Front de gauche ou le PCF veulent m'écouter ou même débattre de façon contradictoire avec moi sur la politique d'ingérence, je suis prêt à le faire. Mais ce n'est pas le cas. Je note que les sites « conspirationnistes » comme vous dites, sont bien plus ouverts puisqu'ils savent en général que je ne partage pas leurs analyses, en particulier sur le 11 septembre, et m'acceptent quand même. Par ailleurs, les individus que je connais et qui publient sur ces sites ne sont nullement d'extrême droite et le simple fait d'être sceptique par rapport au récit officiel sur le 11 septembre n'a rien, en soi, d'extrême droite.

 

Le monde est bien trop compliqué pour garder une attitude « pure », où l'on ne rencontre et parle qu'avec des gens de « notre bord». N'oublions pas qu'en France c'est la Chambre élue lors du Front populaire qui a voté les pleins pouvoirs à Pétain (après l'exclusion des députés communistes, et avec le concours des sénateurs). Et l'opposition à la collaboration réunissait les staliniens (à l'époque les communistes l'étaient vraiment) et les gaullistes, dont beaucoup étaient, avant guerre, très à droite. La même chose se produisait pendant la guerre d'Algérie ou du Vietnam, l'opposition à celles-ci rassemblant, entre autres, communistes, trotskistes, maoïstes, chrétiens de gauche, pacifistes-à propos, est-ce que Staline, le FLN algérien et Ho Chi Minh étaient démocrates ? Avait-on tort de les « soutenir », c’est-à-dire de s’opposer avec eux au nazisme ou au colonialisme ? Et dans les campagnes anticommunistes des années 80, la gauche des droits-de-l'homme ne faisait-elle pas cause commune avec toute une série de nationalistes extrêmes ou d'antisémites (Soljenitsyne par exemple) ? Et aujourd'hui, les partisans de l'ingérence en Libye et en Syrie ne font-ils pas cause commune avec le Qatar, l'Arabie Saoudite et une série de mouvements salafistes ?

 

Ensuite, j'ai un problème avec la définition « d'extrême droite ». Je sais bien ce que vous entendez par là, mais pour moi ce qui compte, ce sont les idées, pas les étiquettes. Agresser des pays qui ne vous menacent pas (ce qui est l'essence du droit d'ingérence) pour moi c'est une idée d'extrême droite. Punir des gens à cause de leurs opinions (comme le fait la loi Gayssot), pour moi c'est une idée d'extrême droite. Enlever à des pays leur souveraineté et par conséquent le fondement de la démocratie, comme le fait de plus en plus la « construction européenne », pour moi c'est une idée d'extrême droite. Dire « qu'Israël est très critiqué parce que c'est une grande démocratie », comme s'il n'y avait pas d'autre raison de critiquer Israël, pour citer celui pour qui presque toute la gauche votera au 2ème tour (François Hollande), pour moi c'est une idée d'extrême droite. Opposer de façon simpliste l’Occident au reste du monde, en particulier à la Russie et à la Chine (comme une bonne partie de la gauche le fait aujourd’hui au nom de la démocratie et des droits de l’homme), pour moi c'est une idée d'extrême droite.

 

Si vous voulez trouver un endroit où je serais sans hésitation en accord avec la « gauche », voyagez un peu, et allez en Amérique latine. Là vous verrez toute une gauche qui est anti-impérialiste, populaire, souverainiste et démocratique : des dirigeants comme Chavez, Ortega et Kirchner sont élus et réélus avec des scores impensables ici, y compris pour la « gauche démocratique », et ils font face à une opposition médiatique bien plus dangereuse qu'un simple Faurisson (cette opposition va jusqu'à appuyer des coups d'Etat), mais qu'ils ne penseraient jamais interdire.

 

Malheureusement, en Europe et surtout en France, la gauche a capitulé sur beaucoup de choses, la paix, le droit international, la souveraineté, la liberté d’expression, le peuple, et le contrôle social de l’économie. Cette gauche a remplacé la politique par la morale : elle décide, dans le monde entier, qui est démocrate et qui ne l’est pas, qui est d’extrême droite et qui est fréquentable ou non. Elle passe son temps à bomber le torse en « dénonçant » les dictateurs, leurs complices, les phrases politiquement incorrectes, ou les antisémites, mais elle n’a en réalité aucune proposition concrète à faire qui puisse rencontrer les préoccupations des populations qu’elle prétend représenter.

 

Ces abandons multiples de causes progressistes ouvrent effectivement un boulevard à une certaine extrême droite, mais la faute en incombe à ceux qui ont accompli et accepté ces changements, pas à ceux qui tentent modestement de résister à l’ordre du monde.

 

Jean Bricmont

 

21:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |