04/12/2011

Les révolutionnaires turcs avec la Syrie de Bachar

http://static.skynetblogs.be/media/1354/3694911876.jpg

From: Democrite
Sent: Friday, December 02, 2011 7:35 PM
 
Subject: TR: Les révolutionnaires turcs avec la Syrie de Bachar
 

 

 


Communiqué du Front populaire de Turquie (Halk Cephesi) à propos de la Syrie et du rôle criminel joué par le gouvernement AKP.

 

A NOTRE PEUPLE!

A TOUS LES PEUPLES DU MONDE!

 

L’impérialisme recourt au mensonge et à l’intimidation pour envahir la Syrie!

Les sanctions votées par les serviteurs des États-Unis n’ont aucune légitimité!

L’agression visant la Syrie est une attaque contre l’ensemble du Moyen-Orient et des peuples du monde !




Le 27 novembre, 19 des 21 États membres asservis à l’impérialisme de la Ligue arabe ont décidé d’adopter des sanctions économiques contre la Syrie. Le ministre (turc NDT) des affaires étrangères et porte-parole de ses serviteurs américains Ahmet Davutoglu a déclaré soutenir cette décision de la Ligue arabe en affirmant qu’il fallait que « nous travaillons (sic) de toutes nos forces pour mettre un terme à l’oppression du régime syrien contre son peuple ».




La décision prise conjointement par les États serviles du Moyen-Orient et le pouvoir AKP n’est pas celle des peuples de Turquie. Elle résulte de décisions prises par l’impérialisme américain et européen et dictées à leurs serviteurs.




Ces sanctions qui consistent à priver le peuple syrien de produits de première nécessité tels que les ressources énergétiques, les médicaments et la nourriture visent à condamner le peuple à la famine, aux épidémies et à la mort.




Des mesures semblables avaient été imposées au peuple irakien, entraînant la mort de 500.000 enfants.




Officiellement, les impérialistes souhaitent une « démocratisation » et des « réformes » dans une Syrie gouvernée par le « dictateur » El-Assad. En réalité, ils souhaitent que le gouvernement syrien se plie à l’ordre mondial américain et que la Syrie devienne un État néocolonial.




Les impérialistes et leurs collaborateurs, assassins des peuples du monde, y compris de leurs propres peuples, n’ont aucune leçon à donner à la Syrie. Leurs exigences concernant la Syrie n’a donc aucune légitimité.




La demande faite à la Syrie par des régimes réactionnaires et fascistes qui dans leurs propres pays n’appliquent pas même le « D » de la démocratie n’est qu’imposture et ineptie. 

 

Il est intéressant de constater que les pressions anti-syriennes viennent surtout du gouvernement collabo d’Erdogan qui a fait de notre pays le centre de commandes des agressions et des conspirations contre les peuples.

 

Hier encore, l’administration Erdogan parrainait des conférences avec de prétendus « opposants » et « rebelles » libyens qui n’étaient en réalité que leurs agents et dont l’objectif était de planifier des attaques et des massacres. Aujourd’hui, ils font de même avec de prétendus « opposants » et « rebelles » syriens.

 

Les impérialistes sèment aujourd’hui le chaos en Syrie en assassinant des centaines de personnes par l’intermédiaire de leurs agents et de leurs mercenaires. Comme en Libye, ils arment des collabos qui sont chargés de semer la terreur. Ensuite, ils se plaignent de manière démagogique du « sang versé ».

 

L’impérialisme et ses nervis sont ainsi les seuls responsables pour chaque goutte de sang versée en Syrie. Nous voyons aujourd’hui que les prétendus « opposants » qui ne sont que de vulgaires collabos sont armés, structurés et formés par les impérialistes et leurs États satellitaires. Ceux que l’on nomme « l’Armée syrienne libre » ne sont rien d’autre qu’une organisation de mercenaires et d’agents à la solde des États-Unis, de la France et de l’Angleterre.

 

Sous prétexte du « sang versé » et de « crimes contre l’humanité, ils veulent soumettre la Syrie.

 

Les plaignants sont les impérialistes qui ont fait de notre planète une marée de sang, ces messieurs dont l’avidité est une caractéristique de leur nature colonialiste et qui convoient honteusement les richesses des pays souverains. Là où ils fourrent leur nez, ils sèment la mort, la faim, la misère et la décadence.

 

Ces ennemis des peuples sont les seuls responsables de la situation en Syrie.

 

 

Peuples de Turquie, peuples du monde

 

Au moment où il accuse El-Assad d’opprimer son peuple, le pouvoir fasciste de l’AKP mène une répression jamais égalée contre nos peuples. Dans notre pays, la faim et la répression sont galopantes. Nous sommes le pays qui compte le plus de prisonniers politiques au monde. Ses 30 dernières années, 40.000 personnes ont été tuées par la répression d’Etat. La moindre revendication sociale est reçue avec des gaz lacrymogènes. Les guérilleros sont assassinés à l’arme chimique. Notre patrie est devenue le QG des impérialistes. Les directives du FMI et de la Banque mondiale imposées par le gouvernement à nos ouvriers et nos employés  constituent la plus grande agression sociale de notre histoire. Les droits acquis sont confisqués un à un.

Voilà ce que veulent faire les impérialistes avec la Syrie : une nouvelle Turquie. Quant au gouvernement AKP, il veut imposer à la Syrie un pouvoir collabo à son image. Ce pouvoir servile leur permettra de pomper allègrement le sang du peuple.

 

Le président El-Assad affirme qu’il résistera à toute intervention impérialiste et que s’il le faut, il mourra. A cette attitude anti-impérialiste honorable et patriotique, Tayyip Erdogan a utilisé des propos hautains et arrogants. Ce qu’Erdogan pense ridiculiser, c’est le patriotisme, l’anti-impérialisme. Cette attitude d’un valet de l’hyperpuissance étasunienne comme Erdogan est plutôt attendue. Les serviteurs des intérêts US comme lui étant incapables d’aimer leur patrie et leur peuple, ils n’oseraient jamais risquer leur vie pour ceux-ci.

 

Peuples de Turquie et du monde !

 

Pour pousser le gouvernement d’El-Assad à la capitulation, ils disent à présent : « Les jours d’El-Assad sont comptés », « C’est la fin pour le gouvernement El-Assad » ou encore « il faut arrêter l’effusion de sang ».

 

Lancées depuis des décennies voire des siècles par les empereurs et leurs vassaux, les sommations telles que « Cessez de résistez » ou « capitulez » sont les plus vénéneux des messages.

 

Pour autant, les impérialistes ont beau assassiner les peuples et renverser les pouvoirs qui leur opposent une résistance, leurs menaces n’empêchent pas les patriotes de résister, de défendre leur honneur, leur peuple et leur patrie au péril de leur vie.

Quelle que soit sa force, l’impérialisme ne pourra vaincre les peuples dont le combat est juste et légitime.

 

Aujourd’hui, résister à l’impérialisme est la plus noble, la plus juste et la plus légitime mission du monde.

 

Cette mission est désormais sur les épaules des peuples de Syrie et du gouvernement d’El-Assad.

 

 

Peuples du monde, peuples de Turquie !

 

L’agression qui vise la Syrie est une agression contre tous les peuples du monde. Face au bellicisme impérialiste, notre camp et nos rangs sont ceux du peuple syrien et du gouvernement d’El-Assad.

 

Unissons-nous et luttons pour la victoire!

 

Impérialistes et collabos sanguinaires, bas les pattes de la Syrie!

 

Le Moyen-Orient appartient aux peuples du Moyen-Orient!

 

A bas l'impérialisme et ses valets!

 

FRONT POPULAIRE DE TURQUIE (HALK CEPHESI)

Le 30 novembre 2011

 

L’original du communiqué sur le site de Halkin Sesi (Voix du peuple) est accessible via le lien suivant :

20:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

Les commentaires sont fermés.