14/10/2011

PALESTINE OCCUPEE: Alain Gresh: Gilad Shalit et 1 027 autres êtres humains

 
 
 
Si j’ ai bien entendu pendant la semaine, certains des Palestiniens qui seront libérés ont passé 20 et même 30 ans derrière les barreaux des goulags du sionisme...
Les parents, les amis, les familles ont eu le temps de pleurer et de s’inquiéter sans leurs proches...
RoRo
 
Sent: Friday, October 14, 2011 8:04 AM
 
Subject: Fw: Alain Gresh: Gilad Shalit et 1 027 autres êtres humains
 
 
 
 
 
jeudi 13 octobre 2011



Gilad Shalit et 1 027 autres êtres humains



par Alain Gresh





Le soldat israélien Gilad Shalit va être libéré après une longue captivité. On ne peut que s’en réjouir pour lui, pour sa famille, pour ses proches. Et oublier, pour un instant, qu’il est membre d’une armée d’occupation. Et que personne ne semble s’interroger sur le problème de ces soldats de double nationalité, européenne et israélienne, qui opèrent dans les territoires occupés et violent ainsi le droit international. Quand l’Union européenne décidera-t-elle que de tels agissements sont passibles des tribunaux ?

Selon une dépêche de l’AFP, Nicolas Sarkozy « se réjouit très vivement de l’annonce d’un accord qui doit conduire à la libération de Gilad Shalit », et a félicité Benyamin Netanyahou pour ce « succès majeur ». On est sûr que BHL fera de même.

En échange, si l’on peut dire, 1 027 Palestiniens, dont 27 femmes, seront libérés. Qui sont-ils ? Comment réagit leur famille ? Vous n’en saurez rien, ou pas grand-chose, en lisant la presse occidentale. C’est un magma sans visage, un sous-groupe des 6 000 Palestiniens toujours en détention dans les prisons israéliennes, dont 280 mineurs (34 ayant moins de 15 ans) - voir comment Israël déclare coupables tous les enfants qu’il arrête -, et 22 membres du Parlement. Certains sont des prisonniers « administratifs », c’est-à-dire détenus sans jugement ; d’autres sont passés par le système judiciaire israélien, dont tous les rapports internationaux confirment qu’il est tout sauf juste, que les détenus sont souvent maltraités, que les preuves de leur culpabilité sont faibles, voire inexistantes. Des dizaines d’entre eux sont à l’heure actuelle en grève de la faim. Et eux, ils n’ont pas de famille ? pas de proches ? Non : ils ne sont qu’un chiffre. Ce sont des Arabes, des colonisés sans visage.

Nicolas Sarkozy fera-t-il autant d’efforts pour obtenir la libération du franco-palestinien Salah Hamouri ? Ou de Marwan Barghouti, dont le seul crime est d’être un nationaliste palestinien ?

Alain Gresh

Source : Blog diplo

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_articl...

--
Amour et respect naissent de la connaissance tout comme haine et violence de l'ignorance.

22:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

Les commentaires sont fermés.