05/02/2008

05/01/2008: Comment Israël expulsa les Palestiniens (1947-1949)..

 -------- Message original --------
Sujet: [assawra] Comment Israël expulsa les Palestiniens (1947-1949)
Date: Sat, 5 Jan 2008 14:13:55 +0100
De: Al Faraby <rolland.richa@wanadoo.fr>
Répondre à :: assawra@yahoogroupes.fr


Comprendre
Comment Israël expulsa les Palestiniens (1947-1949)
[ Extrait ]
Il y a soixante ans, presque jour pour jour, l'Assemblée générale des Nations unies décidait, à la majorité requise des deux tiers, de partager la Palestine en un État juif et un État arabe, plus une zone sous « régime international particulier » pour Jérusalem et les Lieux saints.
Un an et demi plus tard, c'est à un tout autre partage qu'a abouti la guerre de 1948 : Israël a vu le jour et augmenté d'un tiers son territoire, annexant une partie de l'État palestinien, mort né, dont le reste est passé aux mains de la Jordanie et de l'Égypte. Et surtout plusieurs centaines de milliers de Palestiniens, qui vivaient sur les territoires finalement occupés par Israël, ont dû quitter leurs foyers.
C'est sur ce dernier point que, depuis soixante ans, une intense bataille de propagande oppose deux versions des événements :
Pour les historiens palestiniens et arabes, il s'agit d'une expulsion. La majorité de ces 700 000 à 900 000 réfugiés ont été contraints au départ, au cours des affrontements judéo-palestiniens, puis de la guerre israélo-arabe, dans le cadre d'un plan politico-militaire jalonné de nombreux massacres. C'est notamment la thèse défendue, dès 1961, par Walid Khalidi, dans son essai « Plan Dalet : Master Plan for the Conquest of Palestine », et, plus récemment, par Elias Sanbar dans Palestine 1948. L'Expulsion.
Selon l'historiographie israélienne traditionnelle, au contraire, les réfugiés - 500 000 au maximum - seraient partis volontairement, répondant aux appels des dirigeants arabes qui leur auraient promis un retour rapide après la victoire. Non seulement les responsables juifs n'auraient pas planifié d'éviction, mais les rares massacres à déplorer - en premier lieu celui de Deir Yassine, le 9 avril 1948 - auraient été le fait des troupes extrémistes affiliées à l'Irgoun de Menahem Begin et au Lehi d'Itzhak Shamir.
Dès les années 1950, quelques personnalités israéliennes, liées notamment au Parti communiste, contestaient cette thèse. Depuis la seconde moitié des années 80, elles ont été rejointes dans leur critique par un certain nombre de journalistes et de chercheurs : Simha Flapan, Tom Segev, Avi Schlaïm, Ilan Pappé et Benny Morris - c'est ce dernier, avec The Birth of the Palestinian Refugee Problem, qui a donné le signal du scandale et inventé l'expression « nouveaux historiens ». Au point de s'attirer les remontrances plus ou moins acerbes d'historiens plus ou moins orthodoxes qui s'efforcent de faire barrage à cette « révision » de l'histoire d'Israël.
Dominique Vidal - Ashkelon, 4 décembre 2007
La marche du monde (RFI), en reportage en Israël et dans les territoires palestiniens, à la recherche des témoignages de celles et ceux qui ont vécu la partition de la Palestine le 29 Novembre 1947. Des anciens qui ont des souvenirs d'avant la guerre, et qui nous apprennent comment et pourquoi leur vie a changé. Pourquoi tant de palestiniens ont-ils fui ? Que s'est-il passé dans les mois qui précèdent la création de l'état juif en Mai 48 ? Autant de questions auxquelles ceux que l'on appelle les nouveaux historiens israéliens tentent de répondre, relayés en France par le journaliste et néanmoins historien Dominique Vidal, auteur de Comment Israël expulsa les palestiniens ?, aux éditions de l'Atelier. 
Le reportage est signé Julie Lerat.
Article et reportage sur :
Avec la complicité de Kinani Samira
samirakinani@gmail.com
Al-Oufok
Inscription par envoi d'un message à
assawra-subscribe@yahoogroupes.fr
Non au terrorisme de l'État d'Israël
contre les peuples palestinien et libanais
http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=32
 

19:46 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

Les commentaires sont fermés.