12/12/2007

Palestine • La Banque mondiale sonne l’alarme ...

La Banque Mondiale l’affirme dans un rapport de mai 2007 : l’occupation israélienne maintient les territoires dans une situation où toute croissance ou épanouissement de l’industrie, du commerce, des services à la population est impossible.

Sébastien Seutin
06-06-2007

En 2006 par exemple, la Cisjordanie a été bouclée intégralement pendant 76 jours. Les plus de 550 barrages militaires étaient fermés. Impossible alors de garder un emploi stable, de se déplacer pour chercher un travail, ou simplement de faire circuler les marchandises.

De plus, l’espace accessible aux Palestiniens se réduit de jour en jour. « Entre 2001 et 2005, le nombre de colons israéliens dans les territoires occupés s’est accru de 5,5 % par an, alors que la population israélienne, elle ne s’est accrue que de 1,8 % », affirme le rapport de la Banque mondiale. Ces colonies sont reliées les unes aux autres et à Israël par des routes qui leurs sont réservées, construites pour eux ou confisquées au réseau routier palestinien.

Quant au mur, une de ses plus dramatiques conséquences est la création de petites zones enclavées (totalement entourées par le mur) sur 8,5 % de la Cisjordanie. 50 000 Palestiniens y vivent actuellement dans des conditions dramatiques.

07:41 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | | |

Les commentaires sont fermés.